alimentation-grossesse

Alimentation grossesse : Ce qui change lorsque l’on est enceinte

Laboratoires Téane25 août 2020

Tout savoir sur l’alimentation pendant la grossesse.
Quand on est enceinte, on souhaite apporter à son futur bébé le meilleur. Ces changements de comportement passent par les soins et cosmétiques que l’on s’applique sur la peau mais aussi par l’alimentation. La grossesse entraîne un ajustement des apports alimentaires. Quels aliments sont interdits ? Et au contraire, lesquels sont à privilégier pour la santé et le bon développement de son bébé ? Faisons le point dans cet article.

L’alimentation pendant la grossesse est différente

Enceinte : les habitudes alimentaires à modifier

Les aliments déconseillés

Pendant la grossesse, certains aliments peuvent avoir des conséquences sur votre santé et celle de votre bébé. Par exemple, les viandes ou poissons crus, peu cuits, fumés ou marinés sont prohibés durant la grossesse (dans cette liste, comptez également les sushis, le tarama, les surimis, les huîtres, le saumon fumé, les carpaccios de bœuf ou de saumon…) Ils peuvent en effet être porteurs de germes de listériose ou de toxoplasmose. Certains poissons carnivores (lotte, brochet, sabre…) sont à manger avec modération car ceux-ci peuvent être contaminés par le méthyl-mercure : un polluant faisant partie de la famille des métaux lourds. Vous devez également bannir pendant 9 mois la charcuterie (rillette, pâté, foie gras…). Le foie ou les produits à base de foie sont à éviter car ils contiennent une forte dose de vitamine A.

Pour les mêmes raisons, il est nécessaire d’éviter les laitages ou fromages au lait cru. Préférez les laitages à base de lait pasteurisé et pensez à retirer les croûtes des fromages. Il faut limiter la prise d’aliment contenant du soja (lait de soja, tofu…) car ils sont concentrésen phyto-oestrogènes, des hormones d’origine végétale.

Pensez à bien laver les fruits, légumes et herbes aromatiques avant de les consommer pour éliminer tout résidu de terre. Epluchez-les de préférence.

Les boissons dites « excitantes »

N’abusez pas des excitants type thé, café, boissons énergisantes ou soda contenant de la caféine. Elles ne sont pas interdites mais comme tout, il faut en consommer avec modération. En forte dose, ces substances pourraient agiter votre bébé voire accélérer ses battements cardiaques.

Les boissons alcoolisées

La consommation d’alcool est bien évidemment fortement déconseillée. Lorsque l’on ingère de l’alcool, celui-ci se propage dans le sang mais également dans celui du bébé. Cette substance étant dangereuse pour le développement neurologique du fœtus (l’alcool attaque son cerveau), il doit être proscrit sous toutes ses formes (bière, vin, alcool fort…). Peut-être vous vous êtes vous demandez si vous aviez consommé de l’alcool au début de votre grossesse sans savoir que vous étiez enceinte et s’il y aurait des conséquences sur votre bébé… Sachez que les premières semaines de grossesse, il n’y a pas de contact sanguin entre la mère et l’enfant. Ce que vous buvez ou consommez ne touche pas l’embryon. Pour résumer, ce que vous consommez n’a donc pas d’incidence. Mais passées deux voire trois semaines, l’alcool et les médicaments traversent le placenta.

Une alimentation saine et équilibrée

Privilégiez une alimentation biologique, saine et équilibrée. Pendant la grossesse, vos besoins nutritionnels évoluent. Pour couvrir vos besoins et ceux du bébé, privilégiez les aliments contenant des vitamines, du fer, du calcium, protéines, fibres, des Omégas 3-6-9.

Les aliments à privilégier

Les produits laitiers sont sources de calcium essentiels pour le bon développement du squelette et des os. Pour fixer le calcium sur les os, il faut consommer des aliments riches en vitamine D (poissons gras, huile, produits laitiers…). Les produits laitiers ou encore les œufs (cuits) sont sources d’iode qui est essentielle pour le bon fonctionnement de la thyroïde et le développement du cerveau du fœtus.

Les légumineuses vont vous apporter du fer, des protéines, des fibres, du calcium (lentilles, pois chiches..). Le poisson gras, comme le saumon ou encore les sardines, est riche en acides gras oméga-3, des acides gras qui sont essentiels pour le bon développement du bébé.

Les légumes verts vont vous apporter une multitude de bienfaits : fibres, vitamines C, A, calcium, fer.. ils ont tout pour plaire ! Introduisez dans votre alimentation quotidienne des légumes verts comme le brocoli ou encore les épinards. Source de protéines ou encore de fer, la viande est un excellent aliment à privilégier pendant la grossesse. Pensez à bien les cuire avant de les manger. L’avocat est un aliment à privilégier pendant la grossesse car il est excellent pour la santé. Il possède des acides gras mono-insaturés qui contribuent au bon fonctionnement cardiovasculaire. L’avocat est riche en vitamines K, C, E, B9 et contient également du cuivre, du potassium. En plus, il est riche en fibre et améliore donc le transit.

Les légumes, les levures ou encore les féculents vont vous apporter de la vitamine B9, nécessaire au bon développement du système nerveux du bébé.

L’hydratation

Buvez beaucoup d’eau ou consommez des tisanes compatibles avec la grossesse, à défaut du thé ou encore du café qui sont à éviter. Certaines tisanes ont des vertus apaisantes, relaxantes et peuvent même vous aider à soulager certains désagréments de la grossesse : la fatigue, les nausées, la constipation.

Les encas

Grossesse ne rime pas avec tristesse ! Les femmes enceintes ont aussi le droit, et c’est même conseillé, de prendre un goûter ! Privilégiez une pause équilibrée avec une poignée d’oléagineux, un fruit et un carré de chocolat noir contenant au moins 60% de cacao.
Et sinon, la Fabrique des mamans a imaginé deux barres pour les femmes enceintes : Énergie et immunité. Ces barres gourmandes sont fabriqués à partir d’ingrédients issus de l’agriculture biologique et contiennent du DHA, un Oméga-3 indispensable pour les femmes enceintes. Vous pouvez retrouver des barres gourmandes sur notre site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Les bienfaits de l'allaitement maternel

Article suivant

Retrouver son corps post-grossesse