Comment soulager les pleurs de bébé ?

Les pleurs de bébé : comment gérer les pleurs de son bébé ?

Laboratoires Téane19 août 2021

Les pleurs de bébé sont les premiers moyens d’expression. En tant que parents, vous pouvez vous retrouver vite déstabiliser. Le retour à la maison se fait non sans quelques angoisses et petit à petit, vous prenez vos marques. Prendre ses marques c’est aussi faire connaissance avec son nourrisson et comprendre ses pleurs. Qu’on se le dise, les premiers mois, ce n’est pas chose facile ! 

Pour vous éclairer, aujourd’hui on vous aide à comprendre et calmer les pleurs de votre bébé !

Pourquoi bébé pleure-t-il ?

Lors de l’accouchement, on attend souvent le premier cri du bébé comme le Messie : si bébé pleure, c’est que bébé va bien ! Seulement voilà, une fois ce moment rassurant passé, les pleurs du nouveau-né sont plus perçus par les mamans et les papas comme excessifs, agaçants, fatigants et incompréhensibles. Comment savoir s’il pleure parce qu’il a faim ? parce qu’il est fatigué ? Ou parce qu’il a besoin de câlins ? Ou encore car sa couche est pleine ou qu’il a mal quelque part ? Si cela peut vous rassurer : il n’existe aucune règle universelle pour apaiser les pleurs du nourrisson ! Bien sûr, le mieux reste de suivre votre instinct pour tenter de comprendre ses pleurs mais parfois, après avoir tout essayé, on ne sait plus trop quoi faire…

Sachez que durant les premiers mois de sa vie, les pleurs du nourrisson vont s’accentuer, pour connaître un pic vers 4 mois, puis se calmer. Intenses, inconsolables et parfois comparables à des cris plutôt qu’à des pleurs, les jeunes parents sont souvent sans solutions pour apaiser leur bébé…

Les différents pleurs du bébé et les causes

Tout comme vous, votre bébé connaît différentes émotions au cours de la journée : la faim, la peur, la fatigue, l’agacement, etc. Pour exprimer ses besoins, il utilise le seul moyen de communication qu’il possède : pleurer ! Sachez qu’on estime que moins de 5% des pleurs des bébés expriment un problème médical. Il est donc fort probable qu’il essaye juste de vous passer un message ! Certains pédiatres pensent que les pleurs des bébés sont différents en fonction de leurs besoins : 

  • s’il a faim, les pleurs vont monter en intensité 
  • s’il s’ennuie, les pleurs seront courts et peu intenses
  • si votre bébé a mal (reflux, mauvaise digestion, mauvaise position, etc.), les pleurs vont être intenses et ressembler à des cris.

En tant que jeunes parents, vous êtes les mieux placés pour comprendre les pleurs de votre bébé. Même si cela peut sembler insurmontable au début, vous finirez par décoder les différents pleurs et lui apporter ce dont il a besoin. 

Contrairement aux idées-reçues, le prendre dans vos bras pour le calmer et l’apaiser ne lui fera en aucun cas prendre des mauvaises habitudes ! Au contraire, lorsqu’ils sont encore bébés, les enfants n’ont aucune conscience du temps qui passe. 10 minutes peut donc paraître une éternité pour eux ! Répondre rapidement à un bébé qui pleure, c’est lui donner un sentiment de confiance et éviter les sanglots et la panique. Sachez aussi que les pleurs du bébé ne sont en aucun cas un caprice ou un signe de mauvais caractère.

Quand s’inquiéter face aux pleurs de bébé ?

Forcément, parfois les pleurs peuvent aussi annoncer un problème plus profond. Si vous voyez que votre bébé pleure plus de 3 heures par jour et plus de 3 jours par semaine, vous pouvez vous rendre chez votre pédiatre. Il vous expliquera sans doute que votre bébé a des coliques (crises de pleurs répétées). Ces coliques peuvent être dues au lait (trop riche en lactose ou tout simplement intolérance), à l’immaturité de son système digestif ou encore à la présence de gaz intestinaux. Dans ce cas, quelques autres signes sont à prendre en compte : 

  • il semble souffrir
  • il perd du poids ou il en prend peu
  • Votre bébé est très constipé ou il a la diarhée
  • il est fiévreux (à partir de 38°)
  • il a une éruption cutanée. 

Si tous ces symptômes s’accumulent ou que vous en remarquez quelques-uns, n’attendez pas et prenez rendez-vous chez votre pédiatre.

Comment calmer les pleurs de bébé ?

Il n’existe aucune bonne technique pour calmer les pleurs de bébé ! La bonne solution pour apaiser les sanglots de l’enfant sera celle qui répondra à son besoin à un moment T. Avant de rentrer plus dans les détails, nous voulions vous faire un petit rappel : être à bout après quelques heures de pleurs est tout à fait normal ! La fatigue et l’angoisse que peuvent entraîner les pleurs répétitifs d’un bébé ne sont pas à négliger… Il est important de savoir passer le relais à la personne qui vous accompagne afin d’éviter tous gestes irréversibles (bébé secoué par exemple). Sachez également qu’il existe des numéros de soutien aux jeunes parents (comme Allo Parents Bébé) et que vous pouvez aussi demander de l’aide à vos amis et vos familles ! Avoir un nouveau-né qui pleure peut être une épreuve intense pour des jeunes parents, faites-vous aider si vous en ressentez le besoin.

Apaiser bébé avec des gestes simples

Au début de sa vie, votre enfant va manger toutes les deux à trois heures ! S’il pleure et se tord le ventre, c’est sûrement que l’heure de la prochaine tétée ou du prochain biberon est arrivée. N’hésitez pas à faire du peau à peau avec votre bébé pendant l’allaitement ou le biberon. Une fois repu, attendez bien qu’il fasse son rot pour éviter les reflux, les maux de ventre et donc l’inconfort.

Vérifier la couche de son bébé lorsqu’il pleure est aussi un des premiers gestes à faire ! Et oui, quand la couche est pleine, l’enfant est mal à l’aise et le fait comprendre par les pleurs. Si vous remarquez des rougeurs au niveau du siège, n’hésitez pas à appliquer une crème de change ! Les érythèmes fessiers sont très fréquents et peuvent entraîner de l’inconfort et des pleurs. 

Dernière chose à vérifier lorsque bébé pleure : son niveau de fatigue ! Se frotte-t-il les yeux ? Cherche-t-il sa tétine, son pouce ou son doudou ? Si oui, ce sont sûrement des pleurs de fatigue. Sachez d’ailleurs qu’il est très courant chez les petits de pleurer lorsque l’heure de dormir arrive. Ces pleurs sont des pleurs de décharge ! Votre bébé évacue toutes les émotions qu’il a vécu au cours de la journée via des pleurs pour pouvoir dormir paisiblement. S’il a du mal à se laisser aller au sommeil, vous pouvez le bercer dans vos bras. Vous pouvez aussi le bercer dans un landau ou une poussette !

Il est également possible que votre bébé pleure pendant son sommeil ! Dans ce cas, attendez de voir s’il se réveille. S’il ne se réveille pas c’est qu’il est entre deux phases de sommeil !

Rassurer bébé pour calmer ses pleurs

Et oui, qui dit nouveau-né ne dit pas forcément calme ! Un bébé énervé et agité c’est possible. Surtout s’il s’ennuie ou qu’il est dans une position qui ne lui convient pas. Beaucoup de jeunes enfants n’aiment pas être posés au sol sur un tapis. Ils ont besoin de pouvoir suivre l’adulte du regard et de le sentir près de lui. La solution ? Le porte-bébé ! Collé contre vous, votre enfant sera rassuré par votre contact mais aussi par votre odeur. Posé dans le porte-bébé, il suit vos mouvements et cela lui rappelle sa vie in-utero, un moment paisible pour lui ! 

Apaiser les pleurs de bébé peut aussi se faire grâce à la musique. Une musique écoutée pendant la grossesse, des comptines ou juste de la musique douce pourrait bien le calmer ! 

Les pleurs peuvent aussi arriver au moment de l’entrée en mode de garde. Votre bébé ne vous sent et ne vous voit plus autant, il est angoissé et peut donc pleurer. Pour l’aider n’hésitez pas à lui laisser des photos de vous ou encore un doudou avec votre odeur ! Ces petites choses lui permettront d’être rassuré et de se sentir plus sécurisé. 

Bien évidemment la parole joue un rôle important pour calmer les pleurs ! La voix des jeunes parents est toujours quelque chose de rassurant pour un nouveau-né. N’oubliez pas que pendant neuf mois il vous a entendu parler, rire et chanter. Alors maintenant qu’il est là parlez-lui ! S’il n’aime pas le moment du change ou du bain, expliquez-lui avec vos mots ce que vous êtes en train de faire. Il vous entend, il vous écoute et il vous comprend !

Le massage pour calmer les pleurs d’un nourrisson

Tout comme nous, le massage fait un grand bien au bébé ! Il peut l’aider pour les coliques, s’il est constipé, s’il a mal au ventre, s’il est tendu ou stressé ou s’il a du mal à se laisser aller au sommeil.
Bref, le massage est un super moyen de calmer les pleurs du bébé et de lui offrir un moment d’apaisement et de détente ! Sans compter le lien formidable que vous allez créer avec lui.

L’Huile de Massage et de Soin des Laboratoires Téane est parfaite pour masser votre enfant. Certifiée bio, elle nourrit la peau fragile du nourrisson et la protège contre la déshydratation ! Elle est aussi idéale avant le bain pour protéger la peau de l’eau calcaire et du savon. Sans fini gras et non collante, vous pouvez l’utiliser pour masser votre bébé avant l’heure du coucher pour l’aider à relâcher ses muscles et à tomber dans les bras de Morphée !

Huile De Massage et de Soin Bio pour Bébé

Décrypter les pleurs de son bébé n’est jamais chose facile et il n’existe aucune réponse claire et précise pour les apaiser ! Pensez à toujours vérifier que votre bébé n’ait pas faim, que sa couche soit propre et qu’il ne soit pas fatigué.
Si les pleurs ne se calment pas, n’hésitez pas à l’apaiser en le rassurant avec une musique, des paroles, un massage ou tout simplement un bon câlin !

Article précédent

Comment raffermir son ventre après la grossesse ?

Article suivant

Cosmétiques bio pendant la grossesse : comment transformer sa routine beauté ?