Les hormones de grossesse

Les hormones de grossesse : quels sont les effets ?

Laboratoires Téane10 novembre 2021

Les hormones pendant la grossesse ont toutes un rôle très important ! Elles doivent transmettre des messages à nos organes pour maintenir le bon fonctionnement de notre corps ! Elles sont donc indispensables à notre équilibre et leur rôle pendant la grossesse est encore plus important. En effet, dès la fécondation, et ce avant même que vous ne sachiez que vous êtes enceinte, vos hormones mettent tout en œuvre pour que ce petit embryon devienne votre bébé ! 

Pour vous aider à mieux comprendre le rôle des hormones pendant la grossesse, nous vous avons concocté un petit article de blog qui détaille ce que chacune d’entre elle fait. 

On vous explique également quels peuvent être les effets des hormones pendant la grossesse. (Spoiler alert : elles peuvent vous mener la vie dure !)

Sommaire

  • Quelles sont les hormones qui interviennent pendant la grossesse ?
  • Quels sont les effets des hormones de grossesse ?
  • Le lien entre les vergetures et les variations hormonales

Quelles sont les hormones qui interviennent pendant la grossesse ?

Le rôle principal des différentes hormones de grossesse pendant les neufs mois qui vont suivre la fécondation va être de mener à terme cette belle aventure. C’est en partie grâce à elles que les femmes donnent naissance à des bébés en bonne santé ! Dès les premiers jours de grossesse et jusqu’à l’accouchement, les hormones vous aident à créer la vie puis à donner naissance. Parfois, elles rendent même leur tablier au bout de plusieurs années si la maman décide d’allaiter !

L’HCG : la première des hormones de grossesse à entrer en scène pendant la grossesse

La première hormone à intervenir dans la grossesse est l’hormone HCG : “hormone gonadotrophine chorionique” de son nom scientifique. C’est elle qui permet de savoir que la femme attend un heureux évènement ! Elle est détectable dans les urines, avec les tests de grossesse classiques, et dans le sang, avec les prises de sang en laboratoire. 

C’est cette hormone qui va permettre l’implantation de l’œuf dans la muqueuse utérine ! Pour ça, elle va stimuler l’activité du corps jaune pour qu’il continue de produire des œstrogènes et de la progestérone. Ainsi, l’implantation et le développement de l’embryon sont facilités. Elle assure le rôle du placenta (appelé trophoblaste au cours du 1er trimestre) pendant les trois premiers mois. Puis, elle lui laisse la place ! 

La sécrétion de bêta-hcg monte en flèche durant le premier trimestre et diminue vers le deuxième trimestre lorsque le placenta prend le relais.

La progestérone : l’hormone nécessaire à l’implantation de l’œuf

La progestérone est produite tous les mois par le corps jaune, grâce au follicule mûr qui émet l’ovule dans les trompes. Ce corps jaune visible sur les ovaires après chaque ovulation sécrète les œstrogènes et la progestérone. Ces hormones sont indispensables à l’implantation de l’embryon. 

Le rôle de la progestérone est de préparer la muqueuse utérine (endomètre) pour accueillir une grossesse. Pour ça, elle fait en sorte que l’endomètre devienne plus épais qu’à son habitude. Si grossesse il y a, l’ovule fécondé peut s’implanter et se développer dans un environnement favorable. S’il n’y a pas de grossesse, l’endomètre va desquamer et s’évacuer aux prochaines menstruations !

Les œstrogènes :  indispensables à la croissance de l’embryon

Les œstrogènes sont également produites par le corps jaune en début de grossesse, ensuite le placenta qui prend le relais. Ces hormones vont venir stimuler la production de nouvelles cellules au niveau du placenta, de la poitrine mais aussi de l’utérus. C’est elles, par exemple, qui permettent à l’utérus de s’étirer pour laisser la place au futur bébé de grandir ! 

C’est également elles qui vont augmenter le volume sanguin afin que l’embryon ne manque de rien car les nutriments et l’oxygène sont transportés par le sang.

Au cours de la grossesse, le taux d’œstrogènes peut être multiplié par 1000 !

L’ocytocine : l’hormone de l’accouchement

L’ocytocine, ou “l’hormone de l’attachement”, c’est l’hormone qui permet de créer un lien entre les futurs parents et leurs enfants. C’est également cette hormone qui nous procure du plaisir et qui nous fait planer lors de rapports sexuels et pendant l’orgasme. Mais alors, quel est le rôle de l’ocytocine pendant l’accouchement ? Eh bien au terme de la grossesse, si l’accouchement se passe naturellement, c’est elle qui va déclencher les contractions et donc le début du travail ! Il est aussi possible de se voir administrer de l’ocytocine en intraveineuse pour déclencher le travail.

L’ocytocine, sécrétée par l’hypophyse, joue également un rôle pendant l’allaitement car c’est elle qui favorise l’éjection du lait.

La prolactine : préparation à l’allaitement

Dans les jours qui suivent l’accouchement, la sécrétion de l’hormone appelée prolactine augmente. C’est elle qui permet aux glandes mammaires de sécréter du colostrum, liquide épais orange-jaune très nutritif pour le bébé. Ensuite, à peu près trois jours après l’accouchement, la montée de lait se fait ! 

On estime aussi que pendant les trois premiers mois de vie, lorsque le bébé tète régulièrement, la prolactine pourrait bloquer l’ovulation. Cependant attention, ce n’est pas sûr à 100% !

Quels sont les effets des hormones de grossesse ?

Les hormones citées plus haut peuvent avoir plusieurs effets sur le corps de la future maman : 

  • La bêta-hcg peut entraîner de la fatigue, des étourdissements, des nausées, une douleur dans les seins, etc. À partir du 3e mois de grossesse, son taux diminue et les symptômes qu’elle entraîne aussi ! 
  • La progestérone réduit souvent le tonus des muscles comme l’estomac ou l’intestin ce qui peut causer des difficultés à la digestion, des remontées acides, ou encore de la constipation… Elle entraîne aussi un ralentissement dans les vaisseaux sanguins ce qui peut provoquer la sensation de jambes lourdes
  • Les œstrogènes stimulent la production de mélanine. C’est l’hormone responsable de la couleur de peau, de cheveux et des poils. Elle joue également un rôle dans l’apparition du fameux masque de grossesse si la future maman s’expose sans crème solaire. 

Étant donné que ce sont elles qui font en sorte de laisser de la place au bébé en étirant l’utérus, elles causent aussi des sortes de contractions utérines et des douleurs articulaires. Petit point positif : ce sont elles qui donnent le “glow de la femme enceinte“ : cheveux brillants, peau hydratée et lumineuse. Elles n’ont pas que des côtés négatifs ! 

  • On peut observer des changements d’humeurs pendant la grossesse. Ce n’est pas rare pour la future maman de passer de moment de plénitude à des gros moments de blues en l’espace d’une journée, voire d’une heure ! Ces changements d’humeur sont à accueillir avec philosophie, ne vous inquiétez pas, ça va passer !

Le lien entre les vergetures et les variations hormonales

Les hormones de grossesse entraînent également des changements au niveau de la peau. Elle peut devenir plus sèche, plus fragile et être irritée d’un rien… Sans compter que la peau va s’étirer pour laisser de la place au futur bébé. L’élastine et le collagène sont vraiment mises à rude épreuve par tous ces dérèglements hormonaux ! Il est donc important d’utiliser des produits spécifiques pour les soutenir afin d’éviter les vergetures et les démangeaisons. 

Pour vous aider, nous avons mis au point deux produits : la Crème 1 er Soin Anti-Vergetures et l’Huile Généreuse Apaisante Anti-Vergetures. Ces produits sont importants pour soutenir la peau à travers les bouleversements hormonaux qu’elle vit. La Crème 1er Soin Vergetures agit sur les dérèglements causés par les variations hormonales. Elle protège les fibres d’élastine et participe à la production de collagène. L’Huile Généreuse Apaisante améliore l’élasticité de la peau et la nourrit en profondeur. Elle soulage également les sensations de tiraillements et de démangeaisons. Une routine anti-vergeture quotidienne pendant la grossesse avec ces deux produits est très importante pour protéger votre peau.

Vous savez maintenant tout sur les hormones de grossesse et les changements qu’elles impliquent dans le corps de la future maman.
Pour découvrir encore plus de choses sur la maternité, n’oubliez pas d’aller faire un tour sur notre blog Téane ! 🙂

Source :
Votre grossesse jour après jour, sous la direction du Dr M. Blott. Larousse.

Article précédent

Les bienfaits du peau à peau avec bébé

Article suivant

La peau sèche pendant la grossesse