Les perturbateurs endocriniens

Mieux me protéger pendant la grossesse

perturbateur-endocrinien-grossesse

Saviez-vous que 40% des cosmétiques contiennent des perturbateurs endocriniens (PE)… Mais avant tout, savez-vous ce qu’est un perturbateur endocrinien (PE) et son impact sur votre santé et celle de votre bébé… ?

Un Perturbateur Endocrinien c’est quoi ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), en 2002, définit les perturbateurs endocriniens comme « une substance exogène ou un mélange qui altère la/les fonction(s) du système endocrinien et, par voie de conséquence, cause un effet délétère sur la santé d’un individu, sa descendance ou des sous-populations ».

En définition, ce sont des molécules qui peuvent venir perturber et modifier le système hormonal. Ils peuvent être d’origine naturelle (hormones et phyto-œstrogènes) et les autres sont issus des industries chimiques.

Il est difficile de les éviter puisqu’ils se trouvent partout: alimentation, cosmétiques, jouets, produits d’entretiens, peintures, vêtements… et à cause de la contamination des Terres, nous le retrouvons aussi dans l’environnement (eau, air, aliment…).

Les conséquences des perturbateurs endocriniens sur notre système sont nombreuses :
Ils empêchent l’action d’une hormone,
Ils peuvent substituer nos hormones,
Ils modifient la production naturelle d’une hormone ou de son récepteur, son transport, son élimination ou sa régulation.

Enceinte, se protéger des perturbateurs endocriniens

Notre système hormonal est sensible à des moments clés de la vie et c’est pourquoi les personnes les plus sensibles sont : les femmes enceintes, les adolescents et les enfants.

Le fœtus est donc très vulnérable aux perturbateurs endocriniens et l’exposition aux PE peut engendrer des conséquences irréversibles sur son développement actuel et futur.

Nous avons vu un peu plus haut que les PE peuvent perturber le bon fonctionnement des hormones. Or durant la grossesse, ces hormones sont essentielles à la croissance du futur bébé : ces hormones sont libérées à des moments précis avec un rôle particulier dans le développement du bébé : cerveau, main, système reproductif,… Le cœur se forme, par exemple, entre la troisième et la cinquième semaines.

La diminution de l’exposition aux PE est donc primordiale pour le fœtus et l’adulte en devenir.

Nous pouvons réduire notre exposition mais, malheureusement, nous ne pouvons pas les supprimer entièrement puisqu’ils sont partout !

Quelques gestes pour réduire leur exposition : éviter les récipients en plastique, plutôt choisir les fruits et légumes bio pour éviter les pesticides, éviter les bouteilles d’eau en plastique, aérer sa maison régulièrement, choisir minutieusement sa peinture ou préférer des enduits naturels, analyser vos produits d’entretien ou tournez-vous vers des solutions plus naturelles : bicarbonate de soude, vinaigre blanc…

Une action que nous pouvons mener dès à présent et au quotidien : Mieux choisir nos cosmétiques et opter pour du bio certifié.

Les perturbateurs endocriniens ne sont pas tous identifiés à ce jour dans les cosmétiques.

Les industries et les Laboratoires ont l’obligation d’afficher la liste des ingrédients sur le packaging de leurs produits.

Il est alors intéressant d’apprendre à reconnaître les substances à éviter voire à supprimer de son quotidien.

Quelques exemples de perturbateurs endocriniens suspectés, présumés ou possibles dans les cosmétiques:
- Benzophenone (PE présumés)
- Benzyl salicylate (PE suspectés)
- Ethyl paraben (PE suspectés)
- Hydroxyanisole butylé (BHA) (PE présumés)
- Hydroxytoluène butylé (BHT) (PE présumés)
- Propylene glycol (PE Possibles)
- Triclosan risque (PE présumés)
Et encore beaucoup d’autres malheureusement.....

Les Laboratoires Téane, des formules sans perturbateurs endocriniens

Chez Téane, tous nos produits respectent la charte Cosmebio et sont certifiés Ecocert : ils sont garantis sans parabènes, sans alcool, sans phenoxyethanol, sans huiles minérales, sans colorants et bien évidemment sans perturbateur endocrinien.

Tous nos actifs naturels sont consciencieusement choisis et reconnu par la communauté scientifique pour leur innocuité et sécurité d’utilisation pour une femme enceinte et son bébé.

Sources :
L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES)
Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)
SAFELIFE LISTE D’EXCLUSION DES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS RÉFÉRENTIEL COSMÉTIQUES VERSION 1.2 Juillet 2019